Les conséquences du mariage légal

Le mariage est un acte sacré devant la juridiction devant Dieu et devant les hommes. Lorsque les époux choisissent de s’unir suivant le type de mariage de leur choix, un certain nombre de conséquences s’y ajoute. En ce qui concerne le mariage civil, il y a une panoplie de conséquence qui contraint les deux partenaires à faire les choses dans les normes. Quelles sont les conséquences du mariage légal ? Cet article vous en propose quelques-unes.

Le partage des effets personnels

Le mariage ne touche pas uniquement les époux uniquement. C’est une liaison qui permet de passer l’étape de célibataire à l’époux/se. En effet, ce changement de statut matrimonial contraint chacun des époux à vivre une vie communautaire sous le même toit. Ainsi, ce qui concerne le mari est directement lié d’une certaine manière à l’épouse. Qu’il s’agit des biens matériels ou non. Les deux partenaires sont donc appelés à participer équitablement à l’éducation des enfants peu importe le nombre qu’ils ont.

Le changement de patronyme

La vie de couple implique un certain nombre de changement. Ces changements peuvent être de plusieurs ordres. Parmi tant d’autres, le premier changement s’opère au niveau du nom. En effet, dans le mariage, la mariée est appelée à prendre le nom de famille de son époux. Ce n’est pas pour dire qu’elle se libère totalement du sien, mais cela répond d’une certaines manières à la coutume.

A lire également  Quelles sont les conditions requises pour se marier ?

Toutefois, le changement de nom ne s’avère pas une contrainte pour l’épouse. Elle est totalement libre de décider de ce changement de nom. De même, le mari peut également utiliser le nom de famille de sa femme ou demander à combiner les deux noms de famille pour des situations données.

La participation aux charges dans le couple

Lorsque vous êtes légalement marié, sachez que vous pouvez contribuer aux charges de la maison.  Ceci n’est pas une obligation, mais le simple fait de participer aux charges du mariage, vous alléger la tâche à votre partenaire. C’est une stratégie qui a pour objectif de vous montrer apte à l’aider dans certaines situations sans qu’il ne le demande forcement.

Toutefois, il y a des lois qui vous aident lorsque votre partenaire n’éprouve aucun désir de vous aider. Le tribunal peut vous aider dans ce cas pour la répartition des charges.

Le remboursement des dettes

Dans le mariage des situations nous contraignent à contracter des dettes pour répondre aux besoins de la famille tels que le ménage, le soin ou l’éducation des enfants. Le fait d’avoir contracté une dette peut toutefois faire tourner un créancier vers l’’emprunteur. Ainsi, il sera tenu de le rembourser. L’un parmi les époux peut choisir rembourser la dette à la place de l’autre ou l’aider avec une bonne partie de la dette.

Les impositions communes

Dans le mariage, certaines impositions sont observées. Elles concernent surtout le paiement de l’impôt comme la scolarité des enfants. Les lois qui recardent le mariage permettent à chaque partenaire d’y participer de façon équitable.

A lire également  Rupture du mariage par le divorce : quelles sont les conséquences ?

En sommes, les conséquences du mariage légal sont mises en exergue pour participer à la bonne évolution des choses dans le couple. Elles sont nombreuses et fonctionnent de manière différente.